Application correcte de la crème en cas de peau sèche ou sujette à la névrodermite

L'idée selon laquelle les crèmes rendent la peau «paresseuse» et réduisent d'autant sa production de lipides est depuis longtemps réfutée par la médecine.

Cependant, encore trop souvent, de trop faibles quantités de crème sont utilisées, si bien que l'état de la peau ne s'améliore pas de manière décisive ou que le risque d'une nouvelle poussée de névrodermite ne diminue pas sensiblement.

L'idéal serait que l'ensemble du corps soit sans cesse recouvert de crème, mais déjà si au moins les principales zones affectées de la peau sont hydratées régulièrement, la partie est gagnée.

Des irritations sont le signe évident d'une hydratation insuffisante. Elles augmentent en particulier lorsque la crème a été appliquée en quantité insuffisante ou trop rarement.

Il est également important d'appliquer la crème plus d'une fois, et au moins deux fois par jour, car la peau ne peut absorber qu'une quantité limitée à la fois.

Lecture complémentaire: Le bon dosage